Le Rhodium, Le Métal Précieux le Plus Rare et le Plus Cher

Peu connu du grand public mais très recherché, le rhodium a récemment vu son prix s’envoler, au point d’être considéré comme le métal « le plus cher du monde ». Découvrez ce métal cher et rare, son utilisation et comment vendre du rhodium.

Propriétés du métal

Le rhodium doit son nom à la couleur rougeâtre du minerai duquel il est extrait. En grec, « rhodon » signifie « rouge ».

Le Rhodium, de symbole Rh

Le Symbole Rh

Le rhodium est un élément de symbole chimique Rh et le numéro 45 dans le tableau périodique qui appartient à la famille des platinoïdes. Le rhodium est un métal blanc argenté métallique, d’aspect proche de l’argent. C’est un métal très dur et très résistant à la corrosion car il est relativement inerte sur le plan thermochimique.

Physiquement, le rhodium est un peu moins lourd que ses cousins : quand l’or pèse 19 grammes par centimètre-cube et le platine 21, le rhodium ne pèse que 12 grammes. Mais son point de fusion est de 1936,85°C, soit deux fois la température pour faire fondre de l’or !

Utilisation du rhodium

Le rhodium est principalement utilisé comme catalyseur dans plusieurs domaines.
L’industrie automobile utilise du rhodium dans la fabrication des catalyseurs d’échappements – ou pots catalytiques – car il permet de limiter l’émission de gaz polluants, notamment l’oxyde d’azote (NOx). Selon le type de motorisation et de carburant, des quantités diverses de ces métaux du groupe du platine seront utilisées, en particulier le platine, le palladium et le rhodium.

Le rhodium trouve également des utilisations en chimie, en électronique pour les contacts électriques ou en imagerie sur les miroirs des projecteurs.

Bijoux Rhodié Plaqué de Rhodium

Bijou Rhodié

Mais vous avez sûrement déjà entendu parler du rhodium en bijouterie et joaillerie. En effet, du fait de sa dureté et son inertie chimique bien supérieure à celle de l’argent ou de l’or, il est utilisé en plaquage pour protéger le bijou, lui donner un aspect blanc éclatant. Il vous ait peut-être arrivé de confier un bijou en or blanc à faire rhodier. Le bijoutier lui fait prendre un bain de rhodium afin de lui redonner son éclat. On l’utilise également dans la fabrication de bijoux pour les supports de pierres en joaillerie, comme certains colliers ou bracelets du joaillier Swarovski.

Une Production de Rhodium limitée

La production de rhodium totale s’élève à environ 26 tonnes par an ces trois dernières années, auquel viennent s’ajouter entre 10 et 13 tonnes de métal recyclé. Ce métal est rare, mais en plus sa production est très concentrée tant en termes d’entreprises que de zones géographiques.

Ainsi, le principal pays producteur de Rhodium est l’Afrique du Sud qui a extrait entre 80 % et 85 % de la production mondiale en 2019, selon un rapport publié mercredi par Johnson Matthey. Le reste de la production se partage principalement entre la Russie (9%), le Zimbabwe (5%), le Canada (3%) et les États-Unis (0,5%).

Il n’existe pas de mine de rhodium à proprement parler, car il s’agit d’un sous-produit de l’extraction de platine. Peu présent dans la nature, le minerai qui contient le rhodium est toujours lié à celui contenant du platine et du palladium.

Ainsi, la rareté et la dépendance de son approvisionnement à une zone d’extraction son les principaux facteurs du cout élevé du rhodium.

Pot catalytique contenant du Rhodium

Pot catalytique

Le Métal le plus cher du monde

Ses ressources étant particulièrement limitées, l’offre de rhodium a de plus en plus de mal a répondre à la demande.

La demande est soutenue par la forte demande du marché automobile, en raison de la nécessité de ce produit dans le respect de normes environnementales de plus en plus strictes en Europe mais aussi en Chine. En effet, le rhodium est presque indispensable aux convertisseurs catalytiques des pots d’échappement de l’industrie automobile, responsable de 90 % de la consommation mondiale). Qui plus est, il aide à la filtration des rejets automobiles. Or il est admis que la voiture est un marché mondial en expansion, et il nous en faudra donc de plus en plus. Cette forte demande génère une situation de déficit du marché, ce qui fait augmenter le prix du rhodium inexorablement.

Début 2004, la valeur du rhodium était de 452 dollars l’once et à été multiplier par 20 pour atteindre un pic à 9 900 dollars l’once Troy (31,103 5 grammes) en mai 2008, soit 300 000 dollars le kilogramme. En novembre 2008, son prix avait chuté à environ 1 000 dollars l’once puis à encore explosé tous les records. En effet, le cours du rhodium aujourd’hui atteint 27 000 dollars l’once, soit un prix au kilo de 700 000 euros !

Comment et Où Vendre du Rhodium ?

Abacor, spécialiste du rachat de métaux précieux depuis 1996, procède au rachat de rhodium. Pour toute demande de vente de rhodium, vous pouvez joindre un expert au 01 48 04 76 06 ou faire votre demande via notre formulaire de contact. Vous avez la possibilité de vendre du rhodium en vous rendant directement dans l’une de nos agences Abacor ou qu’un expert se déplace.

En effet, le rhodium, comme tous les métaux du platine, est soigneusement recyclé en raison de son cours de vente élevé. La majeure partie provient du recyclage des convertisseurs catalytiques automobiles. Il est généralement vendu en tant que composant d’alliage en plus du platine provenant de thermocouples et d’équipements de laboratoire d’entreprises industrielles, d’instituts de recherche et d’universités.

Abacor n’achète pas de convertisseurs de pots catalytiques automobiles. Ce type de recyclage est exploitée par des entreprises spécialisées dans le recyclage de catalyseurs qui les traite et les transmettent en gros lots pour l’affinage des métaux précieux.

Pour tous les autres déchets de rhodium, vous pouvez vous adresser à Abacor en toute confiance pour vendre votre rhodium.

Rate this post
01 48 04 76 06