Qu’est-ce que l’Or papier ?

L’or papier désigne de l’or acheté sous forme de contrats négociables en Bourse. Ce sont des produits financiers censés reproduire les performances de l’or physique en indice boursier et permettent de spéculer indirectement sur le métal jaune.

Les différents types d’or papier

Il est possible d’acheter de l’or papier sous plusieurs formes. Vous avez le choix entre les gold futures, les actions de sociétés aurifères ou des trackers et certificats.

Les gold futures

L’or papier sous forme de contrats à terme (gold futures) sont à réservés aux professionnels car complexes et peuvent êtres risqués. L’heure, le produit et le prix de la transaction ainsi que la date future de livraison précis sont définis. Ils font partis des produits financiers les plus échangés au monde et bénéficient donc d’un marché très liquide. Cependant, les contrats à terme sont utilisés dans le cadre de la spéculation et sont réputés pour êtres instables. De plus, l’effet de levier étant important, les bénéfices comme les pertes peuvent aussi l’être. Enfin, les gold futures émis ne sont pas représentatifs de l’actif et ne repose donc pas sur un stock physique.

Actions de mines d’or

Vous avez la possibilité d’acheter de l’or papier sous forme de fonds aurifères avec les SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) ou FCP (Fonds communs de Placement). Il s’agit d’actions de sociétés aurifères qui exploitent des mines d’or et vendent leur production sur le marché. Comme toutes les autres actions, celles des mines d’or ou de fonds spécialisés varient selon les indices de performances de la société. Cependant, l’exploitation de mines d’or est une activité à risque car nécessite de gros investissement et est sujette à de nombreux aléas, tant politiques que techniques.

Les ETFs ou « trackers »

En théorie, les trackers sur l’or sont adossés à de l’or physique. Ils sont donc censés répliquer les performances du cours de l’or, ce qui les rend sûrs. Cependant, il est possible que l’actif du tracker, à savoir son stock d’or physique, se dissocie trop du passif, c’est-à-dire des souscriptions. En effet, les émetteurs de ce type de produits peuvent prendre des libertés en matière de contrepartie. Le risque est la création d’une bulle qui peut, en cas d’éclatement, vous faire perdre votre investissement. Il faut surtout se renseigner sur leurs pratiques avant d’investir.

Certificats

Pour leur part, les certificats sur l’or se contentent de reproduire l’évolution de l’once en dollars ou en euros. Aucun actif tangible ne garantit la valeur du certificat. En cas de faillite de l’émetteur, l’investisseur ayant acheté un certificat prend le risque de perdre sa mise.

Les avantages de l’Or papier

Grâce à ces produits dérivés, il est possible pour quiconque de jouer la hausse mais aussi la baisse du cours de l’or, ce qui fait de l’or papier l’instrument idéal pour spéculer sur le sous-jacent de manière instantanée, quelque soit la configuration du cours.

Comme avec n’importe quel actif boursier, l’or papier s’adresse aux investisseurs en quête de rendement à court terme.

Les risques de l’Or papier

Faire du trading sur l’or papier requiert en revanche une bonne capacité de jugement et une attention de tous les instants pour savoir acheter et revendre au moment opportun.

En plus, l’or papier présente le mêmes risques que pour toute action ou indice (Dow Jones, CAC 40…) : volatilité, risque de défaut de la société émettrice de contrats… C’est ce qui est arrivé en septembre 2008, lorsque l’assureur américain AIG a fait faillite alors qu’il était le principal émetteur dans le monde de certificats gagés sur l’or.

En outre, il n’existe qu’un très faible pourcentage d’or réel en contrepartie de ces promesses de ventes. Comme il s’agit de la réplication d’un indice (le cours de l’or), le contrat or n’a pas besoin d’être adossé en totalité à un sous-jacent physique.

C’est-à-dire que pour 200 contrats à terme ou certificats or, il n’y aurait qu’une seule once d’or réelle, disponible et livrable. Et encore ces estimations sont peut-être en-dessous de la réalité… Quoi de plus facile à manipuler que des contrats qui reposent sur des promesses ?

L’or papier est un instrument plutôt réservé à un public averti qui ne doit pas s’attendre à trouver le même intérêt que l’or physique, avec la liquidité en prime.

Fiscalité de l’or papier

Taxation

La fiscalité de l’or papier est la même que celle sur les revenus et les plus-values de cession des valeurs mobilières. Ainsi, les plus-values générées avec l’or papier sont taxées au titre du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30 % depuis le 1er janvier 2018.

Toutefois, vous pouvez choisir d’être taxé au titre de l’Impôt sur le Revenu (IR). Avec ce régime, vos gains sont imposés à votre Taux Marginal d’Imposition (TMI). Les prélèvements sociaux (17,2 %) sont dus dès le premier euro de gain.

L’or papier et le PEA

Le PAE (Plan d’Épargne en Actions) est une enveloppe fiscale très intéressante. Cependant, les actions de mines d’or éligibles au PEA sont très rares. Il n’est pas possible d’acquérir des trackers ou des certificats d’or à l’or dans le cadre du PEA.

Résumé
Titre de l'article
L'Or Papier
Description
Découvrez ce qu'est l'Or Papier, l'une des formes pour Investir dan l'Or. Apprenez les Avantages et les Risques quant à l'Achat d'Or papier.
Auteur
Editeur
Abacor - Change et Spécialiste de l'Or
Logo de l'éditeur