coin

Un coin est un terme utilisé en numismatique pour désigner un outil utilisé pour la fabrication d’une pièce de monnaie. Découvrez sa fonction exacte.

Qu’est-ce qu’un coin en Numismatique ?

En numismatique, un coin est un morceau de métal sur lequel est gravée en creux l’empreinte d’un monnaie. Il est généralement fabriqué en acier et cylindrique.

Les monnaies sont frappées à l’aide de deux coins, le coin de pile (en-dessous) et le coin de face (au-dessus). Au fur et à mesure de la frappe, les coins s’usent et passent de l’état « Fleur de coin » à un écrasement de plus en plus prononcé. Ainsi, l’expression « fleur de coin » ne désigne pas à l’origine l’état de conservation de la monnaie mais bien celui du coin.

Cependant, nous conservons l’appellation « FDC » pour les monnaies car elle est attestée au moins depuis le dictionnaire de Furetière (1690) ce qui et tout de même suffisamment ancien pour le mériter le respect.

L’état de conservation des coins est pourtant essentiel dans évaluation d’une monnaies que l’on atteint et surtout dépasse le Splendide. Pour évaluer l’état de conservation des coins, observez à la loupe les plus fins détails de la monnaie : ce sont sont eux qui s’émoussent le plus vite. Les différents sont le plus souvent les plus fins détails d’une monnaie et sont donc à comparer avec les photos de référence, dans la présentation de l’atelier.