Lorsqu’on souhaite vendre de l’or, nous cherchons le moyen le plus intéressant de le faire. Vous avez surement consulté les informations sur l’or et savez que la vente d’or en France est soumis à une taxation moins avantageuse que dans les autres pays. Il est donc normal de chercher à vendre de l’or à l’étranger et notamment dans les pays limitrophes, compte tenu de la proximité avec l’État français.

Vendre son Or à l’étranger

Il est tout à fait possible de vendre de l’Or physique à l’étranger, partout dans le monde. Cependant, il faut bien prendre en compte la réalité des faits concernant la taxation, des frais de transports et de douane.

Le prix de l’Or dans le monde

Le prix de l’or est international et est valable partout dans le monde. Que vous souhaitiez vendre de l’or en Suisse, en Espagne, au Luxembourg ou encore à Dubaï, l’or aura la même valeur.  Il faut donc se méfier des marchands d’or étrangers qui annoncent des prix beaucoup plus élevés que les prix du rachat d’or en France.

Taxe sur l’Or à l’étranger

La fiscalité sur la vente d’or varie d’un pays à l’autre. Elle peut aussi être déterminée selon le statut de résident fiscal du vendeur. Par exemple, si vous vendez de l’or à l’étranger en tant que résident fiscal français, vous devrez régler la taxe française. Cependant, le rachat d’objets en or destinés à la fonte totalement exonéré de taxe en France.

Frais de transport

L’Or physique étant un métal précieux de grande valeur, le vendeur d’or sera contraint de prendre en compte des assurances nécessaires à l’envoi ou au transfert de sa marchandise à l’étranger.
Les questions relatives aux frais de transport de l’or constituent donc des dépenses supplémentaires. En principe, plus le marché est éloigné, plus les frais de transport seront élevées.

Frais de douane

Premièrement, sachez que les sommes en espèces, chèques, actions, obligations, ou métaux précieux (dont l’or que vous désirez vendre à l’étranger) d’un montant égal ou supérieur à 10.000 euros doivent être déclarés à la douane par les personnes entrant sur le territoire ou en sortant. Cette formalité est gratuite mais obligatoire. Le non-respect constitue une infraction qualifiée de manquement à l’obligation déclarative.

D’autre part, au moment du franchissement d’une frontière, le vendeur de l’or pourra se voir prélever des droits de douane. Chaque franchissement d’une frontière implique de payer des frais de douane différents en fonction des pays traversés et qui peuvent atteindre 28% de la valeur totale de l’or physique transporté.

Vous l’aurez compris, vendre de l’or au-delà de nos frontières c’est prendre le risque que l’opération soit moins intéressante.

Vendre de l’Or à l’étranger ou en France ?

En conclusion, vendre son or à l’étranger ne permet pas d’en avoir un meilleur prix, la seule différence étant la tentation d’échapper à la taxe sur votre vente d’or et cette démarche est très contraignante en terme de logistique et de déclaration.

De plus, il est toujours moins risqué de recourir à une société qui est reconnue que de faire confiance à une autre que personne ne connaît vraiment. En effet, si un individu a déjà vendu son or auprès d’une société française, il sera d’autant plus facile de faire confiance à cette entreprise. En recourant à celle-ci, le vendeur optera pour un choix pratique et présente l’assurance de bénéficier de services adaptés de qualité.

Pour finir, le recourt en cas de litige est beaucoup plus facile dans le pays de résidence qu’à l’étranger.