L’extraction de l’or est l’ensemble des activités et opérations ayant pour but de séparer l’or des minerais issus de l’exploitation de l’or des sites qui en contiennent. L’extraction d’or est un processus en plusieurs étapes utilisant différentes techniques selon le type de gisement, l’exploitation et l’approvisionnement en or. Il existe généralement deux types de minerais d’or. L’or primaire est dans de la roche ou dans un filon d’or, toujours fixé à sa roche hôte d’origine. Au contraire, l’or secondaire est séparé de sa roche d’origine. Qu’il s’agisse d’or primaire ou secondaire, il faut aussi extraire l’or des autres minerais pour le récupérer. Les experts de Abacor vous présentent les principales méthodes d’extraction de l’or. Cet article fait partie des informations sur l’or et les métaux précieux.

Extraction de l’or par concentration

Dans les placers alluviaux, l’or natif se trouve sous forme de paillettes d’or plus ou moins grosses (poudre millimétriques, paillettes, grains ou pépites d’or) mélangées aux alluvions. L’orpaillage et l’exploitation des placers repose sur un processus d’extraction de l’or par séparation par gravité. Cette technique fut historiquement le moyen le plus important d’extraire le métal natif. Dans ce cas, l’eau est utilisée pour séparer les particules d’or des minerais de placers.

OrpailleurAvec la batée ou pan, on effectue un geste technique maîtrisé de rotation dans l’eau. On exerce ainsi une force centrifuge hydraulique sur les alluvions. Ainsi, les alluvions les plus légères sont évacuées en premier et les matériaux les plus denses restent au fond de la battée. Enfin, un second geste plus technique permet de séparer, une fois encore via l’inertie centrifuge, les alluvions de l’or. Imaginez les images classiques de la ruée vers l’or d’hommes et de femmes passant au crible les lits des rivières avec des sortes de casseroles portables. Cette technique d’extraction de l’or s’est automatisée avec l’utilisation de table ou rampe de lavage, aussi appelée sluice.

Extraction d’or par amalgamation

Le procédé à l’amalgame est la plus ancienne méthode technique d’extraction de l’or et a été utilisé dans l’Antiquité.

extraction de l'or par amalgamationAvec le processus d’amalgame, la roche aurifère est également broyée en sable fin. Ensuite, du mercure est ajouté à la poussière de roche. L’or a la propriété qui lui permet de se joindre à la surface du mercure. Ainsi, le mercure enrichi en or forme une solution d’alliage brillant argenté, le soi-disant amalgame. Cet amalgame s’accumule au fond du récipient et est facilement séparé des autres minéraux. Par la suite, l’amalgame est chauffé jusqu’à ce que le mercure s’évapore, laissant l’or brut pur. Cependant, cette méthode comporte des dangers pour la santé et l’environnement lors de la vaporisation de mercure, hautement toxique.

Extraction de l’or par cyanuration

Le processus de cyanuration est principalement utilisé là où la terre a une forte concentration en or. La technique d’extraction de l’or par cyanuration consiste en une lixiviation du minerai aurifère par une solution de cyanures très dilués.

extraction de l'or par cyanurationPour ce processus, la roche aurifère est broyée en sable et en poussière. Par la suite, la poussière de roche – empilée en tas, en colonnes ou stockée dans des réservoirs – est combinée avec une solution de cyanure de sodium (sel de sodium d’acide cyanhydrique HCN). L’acide détache l’or de la poussière de roche et le transporte dans le fluide d’infiltration acide sous une forme chimiquement liée. Par la suite, l’or est filtré hors de la solution de lixiviation en ajoutant de la poussière de zinc, puis lavé du substrat boueux et enfin séché. L’or brut récupéré est ensuite raffiné en or fin. Des réserves importantes existent contre cette méthode d’extraction en raison de la libération d’acide cyanure d’hydrogène hautement toxique et facilement inflammable, qui présente des risques importants pour les êtres humains et l’environnement.

Extraire l’or avec du Borax

La technique d’extraction de l’or au borax est une méthode d’extraction de l’or respectueuse de l’environnement. Ici, la roche aurifère est placée dans un creuset de fusion, puis du borax (borate de sodium) est ajouté. Le borax coule le point de fusion du mélange de minerai et rend la masse fondue plus fluide. Le bas point de fusion permet ainsi d’extraire l’or à l’aide de sources de chaleur économiques et de faible puissance pour provoquer la fusion. L’or coule au fond du creuset, tandis que d’autres matériaux rocheux tels que le silicium, le quartz, le minerai ou généralement tous les oxydes montent au sommet.