fbpx

Votre panier est vide.

L’or laisse sa place à l’appétit des bourses pour le risque

Cours de l'Or
mai 26, 2020 0 Comments

Le 26/05/2020 à 14H00 : Aujourd’hui, la cotation française du métal jaune est à 50 500 euros, suivant étroitement le prix de l’or au comptant en baisse à 50 530 euros. Les places boursières européennes continuent sur leur lancée de lundi, rassurée par le redémarrage de l’économie et les mesures des gouvernements.

Alors que les tensions entre les États-Unis et la Chine pourraient en théorie ébranler les marchés, les annonces de levée des mesures de confinement rassurent les investisseurs sur l’évolution positive de la pandémie et la perspective d’une reprise prochaine de l’économie.

La preuve avec un CAC40 affichant une progression de l’ordre de 1,5% à 4608 points, au lendemain d’un bond de plus de 2,1% à 4539,9 points.

L’optimisme quant à au redémarrage progressif des grandes économies et aux soutiens des banques centrales comme des États favorisent nettement la prise de risque.

En Europe, il y a la perspective d’une reprise prochaine du tourisme en Espagne, celle d’une réouverture des frontières à l’échelle de l’Union européenne ou encore la possibilité d’un assouplissement plus tôt que prévu des mesures de distanciation sociale en Allemagne.
Le président français, Emmanuel Macron, doit dévoiler dans la journée des mesures d’aide au secteur automobile, au lendemain de l’accord entre le gouvernement allemand et Lufthansa sur un plan de soutien au groupe de transport aérien.
Le Premier ministre Boris Johnson a annoncé la réouverture de tous les commerces non essentiels à compter du 15 juin.

En Asie, les autorités monétaires continuent d’afficher leur détermination à prolonger leurs soutiens autant que nécessaire. Alors que l’état d’urgence a été levé dans tout le Japon, le gouverneur de la Banque du Japon a évoqué la possibilité de nouvelles mesures pour amortir l’impact économique de l’épidémie.
Toujours en Asie, le gouverneur de la Banque populaire de Chine a promis de poursuivre la baisse des taux d’intérêt.

Si Wall Street est attendu avec une hausse de 2%, les investisseurs sont dans l’attente des données sur les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois d’avril, ainsi que de l’indice de confiance du consommateur américain du Conference Board.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation et mesurer l'audience.
OK
Call Now Button