fbpx

Votre panier est vide.

L’or stagne autour des 51 000 euros pendant que les places européennes sont dans le vert

Cours de l'Or
mai 25, 2020 0 Comments

Le 25/05/2020 à 15H00 : En ce début de semaine, le prix du métal jaune stagne autour des 51 000 euros pendant que les Bourses européennes entament la semaine sur une note positive. Paris est à +1,60% et le DAX à +2,36% pendant une séance peu active du fait de la fermeture des marchés américains et britanniques. Cependant, le ton se durcit entre les États-Unis et la Chine.

Les places boursières de la zone euro sont orientés positivement ce lundi. Avec cela, les volumes sont réduits par la fermeture des marchés britanniques et américains. Les investisseurs sont optimistes quant à la levée des mesures de confinement l’emportant sur les préoccupations géopolitiques du moment. La poursuite de la reprise progressive de l’activité économique dans de nombreux pays continue de rassurer les investisseurs. Le Japon a annoncé la
levée de l’état d’urgence sanitaire à Tokyo et prépare de nouvelles mesures de relance, l’Espagne se prépare au retour des touristes et le Royaume-Uni commence à rouvrir ses établissements scolaires.
Nous ne pourrons pas remarquer les effets sur les bourses américaines et britanniques, fermées en ce jour férié. Les acteurs économiques voient donc se rapprocher le bout du long tunnel du confinement malgré les tensions entre Pékin et Washington.

En effet, le ton s’est encore durci entre Washington et Pékin sur fond de retour à la violence à Hong Kong. Des milliers de manifestants ont protesté dimanche contre un projet de loi chinois sur la sécurité qui vise à interdire la trahison, la sécession, la sédition et la subversion.

Washington a menacé de prendre des sanctions commerciales si cette mesure était mise en place mais Pékin a demandé dimanche son application « sans le moindre délai ».

De plus, le président américain Donald Trump continue d’accuser la Chine d’être responsable de l’épidémie de coronavirus qui a fait plus de 343.000 morts dans le monde.

En réponse, la Chine s’est dite « prête » dimanche à une coopération internationale pour faire la lumière sur l’origine du virus. Cependant, le ministre des Affaires étrangères chinois a prévenu qu’une poursuite des tensions entre les deux premières puissances mondiales pouvait conduire à une nouvelle Guerre froide.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation et mesurer l'audience.
OK
Call Now Button