fbpx

Votre panier est vide.

Le cours de l’Or chute face à la reprise et aux chiffres économiques rassurant

Cours de l'Or
juin 03, 2020 0 Comments

Le 03/06/2020 à 16H40: La valeur du métal jaune baisse lourdement passant sous la barre des 48 400 euros. Après plusieurs jours de baisse, l’or accuse une nouvelle chute d’environ 1 600 euros au kilo aujourd’hui. Les actions européennes sont toujours en hausse mercredi. L’optimisme ambiant sur la reprise de l’activité économique dans les pays touchés par la pandémie de coronavirus continue de l’emporter sur les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine comme sur les manifestations parfois violentes qui se poursuivent dans de nombreuses villes américaines.

La multiplication des signes d’amélioration de la situation économique après le trou d’air du « grand confinement » continuant de soutenir l’appétit pour les actifs risqués.
Le rallye haussier se poursuit à la Bourse de Paris et cela prend une tournure qui force l’admiration : le CAC40 (+2,3% à 4.968) aligne un 7ème ‘gap’ d’ouverture haussier en 8 séances, ce qui constitue une grande première historique.

Les marchés asiatiques avaient donné le ton, Tokyo gagnant 1,29% et Hong Kong 1,37% après l’annonce d’une remontée de l’indice PMI des services en Chine, qui traduit une croissance de l’activité pour la première fois depuis janvier. Les PMI définitifs européens ont ensuite conforté le sentiment d’amélioration continue de la conjoncture même s’ils montrent que la reprise sera longue.

Les stratèges d’UBS, évoquant aussi la possible réouverture des secteurs de la restauration et du tourisme aux États-Unis ainsi que celle des discussions sur la relance en Allemagne, expliquent dans leur note quotidienne qu’un soutien budgétaire généreux et les progrès des efforts de réouverture nous rapprochent de la normalité économique, ce qui ouvre un chemin à la hausse ».

Aux États-Unis, le secteur privé a détruit 2,76 millions d’emplois en mai après en avoir supprimé, selon l’enquête ADP. Le consensus Reuters s’élevait – 9 millions.
Les résultats de l’enquête mensuelle du cabinet privé ADP montrent que le secteur privé aux États-Unis a supprimé 2,76 millions d’emplois en mai. Ce chiffre est nettement inférieur aux attentes, les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 9,0 millions de suppressions de postes en mai. C’est aussi une forte baisse par rapport à avril qui fut de 19,56 millions de suppressions de postes.
Toujours aux États-Unis, la contraction de l’activité du secteur des services s’est atténuée en mai après avoir atteint son niveau le plus marqué en 11 ans le mois précédent. Cependant, le taux de chômage toujours très élevé laisse à penser que l’économie pourrait mettre des années à se remettre du choc causé par la pandémie.

La prévision de baisse de PIB français est aujourd’hui moins bonne que prévu. En effet, l’économie française devrait finalement se contracter de 11% cette année selon Bruno Le Maire, alors qu’il tablait sur -8% il y a 6 semaines. De plus, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, à annoncé un impact de 120 milliards d’euros pour le déficit public dû à la crise du Covid-19.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation et mesurer l'audience.
OK
Call Now Button