fbpx

Votre panier est vide.

5 raisons pour lesquelles les prix de l’or pourraient exploser

juin 25, 2020 0 Comments

Les prix de l’or reviennent à leurs sommets aujourd’hui après avoir atteint leur plus haut niveau en plus de sept ans. Le prix de l’or en dollars a atteint un sommet de 1 779 $ hier et la cotation du lingot d’or à atteint 50 490 euros aujourd’hui alors que les investisseurs ont commencé à diversifier leurs actifs. Cinq facteurs clés pourraient faire grimper les prix de l’or dans les prochains jours. Étudions ces facteurs plus en détail.

Une deuxième vague du Coronavirus

Les investisseurs sont en grande partie opposés au risque en raison des menaces d’une deuxième vague de coronavirus. De nouveaux cas ont fortement augmenté. Il était prévu qu’il y aurait une pointe dans les cas de coronavirus alors que les économies commençaient à rouvrir. Mais ce qui n’était pas inclus dans l’addition, c’était que la situation commencerait à devenir incontrôlable comme au Texas. Les nouveaux cas ont grimpé de 4,5% et les hôpitaux sont proches de leur pleine capacité.

En effet, plus de 38 000 cas ont été détectés mercredi aux États-Unis, un record depuis le début de l’épidémie due au coronavirus. En conséquence, certaines régions ont réintroduit des mesures de confinement ou de quarantaine.

L’Australie a signalé sa plus forte hausse d’un jour dans les cas de coronavirus en près de deux mois, ce qui a sonné l’alarme d’une éventuelle deuxième vague.

L’Allemagne, présentée en modèle de gestion de la pandémie due au coronavirus, a annoncé mardi 23 juin, pour la première fois, un reconfinement à l’échelle locale qui concerne plus de 600 000 personnes.

Le Royaume-Uni a annoncé la réouverture de ses pubs et restaurants, et les restrictions de voyage devraient être assouplies à partir du mois prochain. N’oubliez pas que le Royaume-Uni a été l’un des pires pays à faire face à la crise de Covid-19, et il a le troisième taux de victimes en raison du coronavirus. Si des mesures appropriées ne sont pas prises et respectées, nous verrons probablement une autre vague de coronavirus arriver au Royaume-Uni.

La barre des 100 000 morts est dépassée en Amérique Latine, dont le Brésil qui déplore toujours 1200 décès environ par jour.

Israël a imposé un confinement local après que 377 nouveaux cas ont été confirmés lundi dernier, la plus forte augmentation journalière depuis avril, soit un taux de contamination de 2,7%.

Bien sûr, des nouvelles positives sur le vaccin contre le coronavirus ou le succès à endiguer les protestations et à protéger l’économie mondiale contre les dommages peuvent garder les prix de l’or sous contrôle, ce qui peut stopper une forte augmentation.

Nouvelles taxes américaines sur l’Europe

Donald Trump, l’homme connu pour l’escalade des tensions commerciales, a hier de nouveau ravivé les tensions commerciales avec l’Europe. Trump pèse de nouvelles taxes sur 3,1 milliards de dollars d’exportations du Royaume-Uni, d’Espagne, de France et d’Allemagne. Si les tensions continuent d’augmenter sur cette question et que Trump ne recule pas sur sa position – qui pourrait être l’une de ses tactiques pour se montrer fort avant les élections américaines – les investisseurs sont susceptibles de se détourner des actifs les plus risqués.

Cependant, si pour une raison quelconque, les tarifs commerciaux sont évités ou si les investisseurs ne voient pas cela comme une menace potentielle pour la croissance économique mondiale, les taureaux d’or pourraient ne pas réussir à faire monter le prix de l’or.

Guerre commerciale sino-américaine

La Chine n’est pas un pays qui va s’asseoir et laisser l’administration Trump l’intimider. L’accord commercial de phase un entre les États-Unis et la Chine est devenu extrêmement fragile en raison du coronavirus. La Chine a réduit l’importation agricole et de sa volaille en provenance des États-Unis. Il y a eu de la confusion au sujet de l’accord commercial américano-chinois, et Trump a également parlé de «découplage» de la Chine. En plus de cela, la Chine considère la position américaine sur Hong Kong comme une ingérence dans ses affaires intérieures.

Les commerçants n’aiment pas que les États-Unis, première puissance économique, se battent avec la deuxième plus grande économie du monde. En effet, nous avons eu les preuves cette dernière année lorsque le marché boursier américain en a été secoué.

Si, pour une raison quelconque, nous voyons la relation entre les États-Unis et la Chine reprendre le chemin sans plus de menaces à l’accord commercial américano-chinois, nous ne verrons peut-être pas une augmentation massive du prix de l’or.

Le taux de chômage aux États-Unis

Les données hebdomadaires sur les demandes de chômage continuent de peindre un tableau très terne du marché du travail américain. Malheureusement, avec la fermeture régionale de magasins aux États-Unis, il semble que la légère reprise que nous avons constatée jusqu’à présent pourrait également être menacée. En termes simples, les chiffres des demandes de chômage sont déjà mauvais, et ils risquent de s’aggraver car des entreprises comme Apple ont entamé le processus de fermeture de leurs magasins dans les zones américaines les plus touchées par le coronavirus.

Le marché du travail est le plus important pour la Réserve fédérale, et la politique monétaire de la Fed en est très représentative. La Fed est déterminée à maintenir le taux d’intérêt au plus bas sur une longue période, et il est peu probable qu’elle augmente les taux d’intérêt de sitôt. Une autre grande banque centrale, la Banque d’Angleterre n’augmentera pas les taux d’intérêt tant que le bilan du gouvernement sera trop mauvais. Andrew Bailey, le gouverneur de la Banque d’Angleterre, en a parlé et, probablement, la Fed fera également attention à cette notion.

Bénéfices boursiers

Le troisième trimestre se termine actuellement. Au début de ce trimestre, il y avait un certain espoir d’amélioration à mesure que les économies commençaient à rouvrir. Mais l’émergence de la deuxième vague épidémique de coronavirus est susceptible de déclencher une autre mise en garde de la part des entreprises américaines, et les investisseurs ne vont pas l’apprécier. Le rallye boursier américain que nous avons vu après le krach boursier de Covid-19 pourrait perdre son élan. Encore une fois, le mode sans risque devrait stimuler l’intérêt pour l’or.

Cependant, si les entreprises américaines commencent à se concentrer davantage sur le côté positif et pour une raison miraculeuse, leur ratio de liquidité diminue, nous ne verrons peut-être pas beaucoup de mouvement dans les prix de l’or.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation et mesurer l'audience.
OK
Call Now Button
Precious Metals Data, Currency Data , Precious Metals Automated Product Pricing Powered by nFusion Solutions