MétalArgent
Poids30 g
Poids d’argent fin27 g
Titre900 / 1000
Diamètre31 mm
FrappeDe 1974 à 1980
Nombre de frappes46.410.266
PériodeCinquième République

Pièce Argent 50 Francs Hercule

Avers de la 50 Francs Argent Hercule

« LIBERTE EGALITE FRATERNITE » – Hercule barbu demi-nu, debout de face avec la léonté, sur son épaule gauche une patte du lion, sur son bras et autour de sa taille la peau du lion de Némée, derrière ses jambes queue et patte du lion, unissant la Liberté debout à gauche tournée à droite, tenant une pique surmonté d’un bonnet phrygien, vêtue d’un peplos et l’Egalité debout à droite tournée à gauche, tenant le niveau, vêtue d’un chiton ; à l’exergue Dupré signé en cursif entre deux points, légende desserrée, débutant au niveau du drapé de la Liberté.

Revers de la 50 Francs Hercule Argent

« REPUBLIQUE FRANÇAISE » – « 50 FRANCS »  en deux lignes, différents au dessous, le tout contenu dans une couronne composée à gauche d’une branche de laurier, à droite d’une branche de chêne avec grande feuille finale (deux glands intérieurs sur le haut de la branche de droite, un gland à l’extérieur sur le bas de cette branche), nouées à leur base par un ruban ; au-dessous deux points encadrant 1974.

Tranche

Motifs en relief se rapportant respectivement à l’agriculture (gerbe de blé, coq, grappe de raisin), à l’industrie (martel, roue dentée, compas), et au commerce (balance, corne d’abondance, caducée).

Graveur

Augustin DUPRE

Création

Décret du 23 septembre 1974 et Arrêté du 8 novembre 1974

Retrait

Suite au Décret du 19 février 1980, la 50 Francs Hercule en Argent fut démonétisée par Arrêté du 20 février 1980.

Pièce en Argent de 50 Francs Hercule

La pièce de 50 Francs Argent Hercule peut donner l’impression de ne pas respecter la règle de la puissance émettrice à l’avers puisque République Française est au revers. En réalité, il n’en est rien car les Union et Force dont la 50 Francs Hercule en argent s’inspire directement sont inspirées elles mêmes par les écus royaux. Ceux-ci portent au droit le portrait du roi puissance émettrice et les révolutionnaires ont remplacé celui-ci par une représentation symbolique du Peuple Français, puissance émettrice souveraine au-delà du régime politique.

On doit noter dans le monnayage français moderne une grande permanence ou un grave manque d’imagination puisque nous n’avons pas trouvé d’exemple sur même période, hors de France, de la réutilisation après un délai de deux siècles d’un type monétaire complet quasiment à l’identique. Les historiens du futur s’interrogeront certainement à ce propos : le traumatisme révolutionnaire n’était-il pas encore assimilé par la conscience collective des Français en 1974 ?