20 Francs Argent

Métal Argent
Poids 20 g
Poids d’argent fin 13,6 g
Titre 680 / 1000
Diamètre 35 mm
Frappe De 1929 à 1939
Nombre de frappes 51.617.471
Période Troisième République

Description

de la pièce de 20 Francs Argent Turin

 

Avers : « REPUBLIQUE FRANÇAISE » – Tête de la République aux cheveux courts à droite, coiffée d’un bonnet phrygien lauré ; signé P. TURIN sous le cou du listel.

Revers : « 20 FRANCS » / « LIBERTE EGALITE FRATERNITE » – Entre deux épis de blé verticaux, faciale et millésime en trois lignes, séparés de la triade républicaine, également en trois lignes, par deux feuilles des épis se rejoignant.

Tranche : Cannelée.

Graveur : Pierre TURIN

Création : Loi du 25 juin 1928

Retrait : Ordonnance du 31 mars 1945, démonétisé le 16 avril 1945

 

Souvenir de la Grande Guerre ou prémonition de la Seconde, cette Marianne est la première de notre histoire numismatique à être couronnée de lauriers. La seconde sera la Lavrillier, quelques années plus tard. Ces monnaies, mises en circulation en 1933, ont beaucoup circulé et, sauf la 1938, qui se trouve assez facilement en Superbe, portent toutes des usures.
Les deux derniers chiffres de la date adoptent parfois des positions anormales, ce qui montre que le type est construit sur une matrice avec millésime en deux chiffres, les deux derniers étant rajoutés chaque année à la main. Le type ayant commencé d’être fabriqué en fin de décennie, ces deux « chiffres flottants » s’expliquent facilement.
Il faut noter des falsifications, autant « pour servir » en toutes dates que « pour collectionneurs » sur les millésimes rares. Les faux pour servir peuvent être redoutables, même pour un numismate moderne et les faux pour collectionneurs, fabriqués à partir d’exemplaires d’années communes dont on récupère le 9, à l’endroit pour 1939 et renversé pour 1936, sont particulièrement dangereux.

Soyez le premier à voter !